• ARTICLE LU DANS UN MAGAZINE
    ET SUR INTERNET

     

    Sortir en boîte de nuit ou dans un bar, ce n'est pas toujours facile lorsqu'on est une femme. Pour lutter contre le harcèlement que subissent ses clients (es), un bar rennais a imaginé un faux cocktail. Il suffit de le commander pour alerter le personnel sur le comportement déplacé.

     

     

    Un cocktail anti-harcèlement ou anti-relou

    Les responsables du "Meltdown", un bar à cocktail de Rennes ayant reçu de nombreuses plaintes de clientes harcelées dans leur établissement, ont décidé de réagir.

    En réponse à ces plaintes, les responsables du "Meltdown" ont imaginé un cocktail anti-harcèlement (ou anti-relou).

    Via une affiche dans les toilettes pour dames de l'établissement, le bar informe ses clientes qu'il suffit de commander un "Oeil d'Horus", un faux cocktail dédié uniquement à alerter le personnel d'une attitude inappropriée.

    Un barman, ou un serveur se charge alors de venir en aide à la cliente en détresse. Elle peut même, éventuellement, être reconduite chez elle par un des membres du personnel.

     

    Les différents codes du cocktail anti-harcèlement ou anti-relou

    Ce n'est pas la première fois qu'une initiative de ce genre est prise.

    De nombreux bars américains ont à leur carte un cocktail codé : "Angel Shot", qui a le même objectif que "l'Oeil d'Horus".

    Au Québec, c'est un "Angelot" qu'il faut commander. 

    A Rouen et dans certains bars de France, une cliente se sentant en danger ou simplement importunée, peut demander au personnel à "Voir Angela". pour appeler à l'aide.

    "Voir Angela" est un code imaginé par nos voisins Britanniques pour une campagne anti-harcèlement. 

    Chez nos voisins Allemands, c'est la phrase "Luisa est là" qu'il faut prononcer. 

    Ses codes anti-harcèlement peuvent aussi être utilisés par les homosexuels, hommes ou femmes ou toutes personnes harcelées par des individus trop entreprenants ou agressifs.

    L'inconvénient est qu'il  faut se tenir informé du code du cocktail anti-relou utilisé par le bar où l'on souhaite passer la soiré.

    Ce qui est bien dommage est que cette information ne soit pas suffisamment relayée par les médias, radiophoniques et télévisuels.

    Ainsi les agresseurs auraient connaissance de ces cocktails anti-harcèlement susceptibles d'être utilisés à leur encontre, dans les bars qu'ils fréquentent et réfléchiraient, peut-être, à deux fois avant de s'en prendre à leur victime.
    On peut rêver !!!

    Si on applaudit ces initiatives anti-harcèlement ou anti-relou, on ne peut que déplorer qu'elles soient encore, en 2019, malheureusement nécessaires.

     


    3 commentaires
  • Ce matin après plusieurs jours de ciel bleu et de grand soleil, notre ciel était tout gris, mais voila, un p'tit vent coulis s'est invité et a viré toute cette grisaille. Résultat, le soleil se pâme à nouveau dans un ciel  qui a retrouvé sa couleur azur...
    C'est sûrement un dernier baroud d'honneur car la pluie est annoncée.
    Février s'en va ; il aura été très (trop ?) clément.
    Que nous réserve Mars, le mois des giboulées ?
    On regrettera le soleil et le ciel bleu, mais la pluie est nécessaire tant pour la nature que pour les animaux.

    Ci-dessous, la recette du "gâteau moelleux" aux pommes que j'ai adapté, en me fiant aux commentaires déposés sous les autres recettes trouvées ici et la.

     

    Gâteau moelleux aux pommes

     

    Pour un moule à cake (24/26 cm de long sur 10/12 cm de large)

    Cuisson totale 30 à 35 minutes selon le four utilisé

     

    INGREDIENTS

    150 g de farine tamisée (ou 75 g de farine et 75 g de maïzena)
    100 g de sucre semoule (ou vergeoise brune ou cassonade)
    1 sachet de sucre vanillé ou un bouchon de vanille liquide
    3 à 5 cuillères à soupe de lait
    3 œufs
    1 cuillère à soupe de levure chimique
    4 à 5 pommes épluchées et coupées en cubes moyens
    1 bouchon de rhum (facultatif)
    Amandes effilées (facultatif) ou quelques gouttes d'amande amère


     

    PRÉPARATION

    Éplucher les pommes, les couper en cubes moyens
    Les précuire dans environ 20 à 30 g de beurre
    Saupoudrer les cubes d'un peu de sucre afin de les caraméliser
    Réserver pendant la préparation de la pâte

    Préchauffer le four à 200°C chaleur tournante

    Dans un grand bol fouetter les œufs avec les sucres,
    (le mélange devient blanc et mousseux).
    Tamiser les farines dans une jatte et ajouter la levure, le lait
    et éventuellement quelques gouttes d'amande amère
    (fouetter pour obtenir une préparation bien lisse).
    Ajouter un bouchon de vanille liquide, le rhum et l'amande amère
    Jeter les pommes précuites dans la pâte
    Bien mélanger le tout
    Verser la préparation dans un moule à cake beurré et fariné
    le remplir au 3/4 (le gâteau va gonfler)

    Saupoudrer les dessus d'un peu de sucre glace et d’amandes effilées (facultatif)
    Enfourner à 200° pendant 10 minutes à chaleur tournante
    Après 10 minutes de cuisson, baisser le thermostat à 180°C
    Poursuivre la cuisson encore pendant encore 20 à 25 minutes

    Le gâteau doit gonfler et sortir bien doré 
    Vérifier sa cuisson avec un couteau pointu ou un pic à brochette,

    (s’il ressort sec le gâteau est cuit !).

    Ce gâteau est plus facile à préparer que le gâteau invisible.
    Pour qu'il ne soit pas trop sec, bien mélanger les cubes de pomme dans la pâte en ajoutant éventuellement 20 g de beurre fondu.

     

     


    6 commentaires
  • OBOU a déposé sur son blog sa recette de lessive-maison qui est presque identique à la mienne.

    J'avais abandonné la lessive-maison à cause de l'odeur pour revenir à la lessive chimique. En effet, j'avais remarqué après plusieurs lessives, que le linge ne sentait pas très bon.

    Pour contrer cela, j'ai trouvé une astuce, je refais ma lessive-maison, mais je l'utilise en alternance avec la lessive chimique.

    Lessive maison : linge de maison et couleurs grand teint
    Lessive chimique : linge délicat, acrylique

    Cette alternance semble, pour l'instant, efficace.

    Recette pour réaliser trois litres de lessive-maison :

    - 3 litres d'eau (du robinet)
    - 100 grs de savon de Marseille (à 72° d'huile d'olive) ou d'Alep
    - 100 grs de bicarbonate de soude
    (ou 50 grs de bicarbonate et 50 grs de cristaux de soude)
    - 2 verres à moutarde de vinaigre blanc à 8° dilué

    Dans un récipient en plastique d'une contenance d'environ cinq litres
    -
    Verser un litre d'eau bouillante

    - Ajouter les 100 grammes de savon râpé (de Marseille ou d'Alep)
    - Touiller avec un fouet jusqu'à la fonte du savon.
    - Laisser reposer une demi-heure
    - Rajouter deux litres d'eau bouillante
    - les verser sur le précédent mélange eau/savon

    - Ajouter 100 grs de bicarbonate de soude,
     (ou 50 grs de bicarbonate et 50 grs de cristaux de soude),

    - bien mélanger le tout
    Verser dans des bouteilles de verre ou plastique remplies au trois quart
    - Laisser reposer quarante huit heures avant utilisation

    - Bien remuer la bouteille avant chaque lessive
    Ajouter un verre de vinaigre blanc à 6° ou 8° dans le bac adoucissant
    (préalablement dilué : moitié eau moitié vinaigre)


    Pour une machine de blanc ou couleur grand teint à 60° ou 40°, compter un verre (à moutarde) à un verre et demi de lessive selon le degré de salissure.

     

    P'tits plus :

    N'utiliser que le vrai savon de Marseille (sans glycérine), à 72° d'huile d'olive (marques Briochin, le Marseillais ou Epsil) dans les supermarchés, ou les magasins bios, ainsi que le bicarbonate de soude et les cristaux de soude.


     


    6 commentaires
  • Le gateau invisible...

    Photo internet

    Mon gâteau ressemblait à celui-là, mais en plus raplapla

     

    En feuilletant un magazine de l'an dernier,  j'ai découvert la recette du gâteau invisible, (précédemment le gâteau à la mode était le gâteau magique que je n'ai jamais tenté de réaliser).

    Le concept du gâteau invisible :
    Il réunit des fruits (ou des légumes) coupés en lamelles très fines et une pâte, fluide et légère, proche de la pâte à crêpes ou du clafoutis, en faible quantité.

    Voici la recette :
    Pour un kilo de fruits :
    - 2 œufs + 80 gr de sucre + 80 gr de farine + 25 gr de beurre + 15 cl de lait  Cuisson à 180°  ; pendant 45 à 60 min de cuisson.

    Lors de la cuisson les fruits absorbent la pâte qui disparaît entre les lamelles de fruits, d'où le nom de : gâteau invisible.

    Les fruits conseillés, sont les pommes et les poires qui constituent l'ossature même du gâteau. La pâte se devinant à peine, le gâteau gagne en légèreté le rendant plus fondant, moelleux et très digeste... dixit la recette.

    Pour une réussite parfaite, il est conseillé de couper les fruits à la mandoline afin d'obtenir des lamelles bien fines (2 à 3 mm) et régulières.
    On trempe les lamelles, au préalable, dans la pâte avant de les empiler à plat dans le moule
    (moule à cake par exemple) et de bien les tasser.

    Mon verdict : ce gâteau réputé pour être invisible et tout léger me paraissait idéal après les orgies de galette. Mais je ne l'ai pas franchement réussi. En effet, je n'ai pas respecté la recette qui insistait sur la faible quantité de pâte.

    Trouvant qu'il n'y avait pas suffisamment de pâte, j'ai ajouté, en plus des précédents ingrédients, toujours pour un kilo de fruits : 1 œuf - 40 gr de sucre - 7 cl de lait - 40 gr de farine - (mais pas de beurre, 25 gr de beurre me paraissant suffisant).   

    Bien entendu, l'excès de liquide n'a pas permis aux fruits d'absorber la pâte et le gâteau a mit près d'une heure et demi à cuire, j'aurai du, en plus du rajout d'ingrédients, rajouter 500 grs de pommes.

    Mon TEC l'a quand même apprécié, personnellement je ne l'ai pas trouvé fantastique.

    Finalement je préfère le gâteau moelleux aux pommes que je réussis très bien.

     


    7 commentaires
  •  

    Il a neigé sur l'Ile de France...

     

    Hier, Mardi, il a neigé sur l'Ile de France...

    Aujourd'hui, il neige encore, mais une neige toute fine qui ne tient pas au sol.

    Bien que des chutes de neige furent annoncées plus de deux jours auparavant par météo-France, les communes, de plus en plus près de leurs sous, ont attendues qu'elle soit bien installée avant de sortir l'artillerie anti neige.

    Qui dit neige et gel, dit températures négatives donc grandes froidures qui ne conviennent vraiment pas à la frileuse que je suis devenue au fil des années.

    Ce froid semble vouloir durer encore quelques jours, ce qui est  normal après tout, puisque nous sommes en hiver.

    Et puis un hiver rigoureux peut être bénéfique pour la végétation.

    Si le froid a des effets positifs pour la végétation il a aussi des effets négatifs, notamment pour la faune.

    Effets négatifs causés par le gel et la neige

    Le gel et la neige peuvent abîmer, voire détruire, les plantes les plus sensibles, surtout dans les régions où les hivers sont en général cléments, Une brutale chute des températures peut surprendre les espèces les plus sensibles.


    Si les plantes les plus frileuses ont été protégées par une bonne protection ou un bon paillage, les effets du froid devraient être limités.

    Il faut savoir qu'une plante apparemment gelée n'est pas forcément une plante morte car le système
    racinaire est peut-être lui resté intact, surtout, si le gel n'a pas pénétré la terre en profondeur. Il sera temps au printemps d'évaluer l'étendue des dégâts.

    La neige pose deux problèmes principaux pour le jardin et ses hôtes. Son poids qui peut casser des branches chez les arbres à feuillage persistant, ou brûler les parties aériennes tels que les conifères et les haies.

    Par précaution, il suffit de secouer délicatement les branches, notamment des camélias, afin de les dégager de leur manteau neigeux.
     

    Cette précaution est inutile chez les arbres à feuilles caduques.  Il faut au contraire laisser en place cette couche de protection qui isole un peu les branches du gel.

    Ensuite, les p'tits oiseaux, qui ont bien du mal à trouver de quoi se nourrir lors de longues périodes de froid. Il convient alors de les nourrir en leur fournissant des graines et des miettes de pains enduites de graisse.

    Enfin, pour les pelouses, évitez d'y marcher lorsqu'elles sont gelées ou enneigées car cela abîme le gazon.

    La je doute qu'en période de neige, ce conseil soit vraiment suivi par les petits enfants (et les grands).  Qui dit neige dit bonhomme de neige... NA !!!

    Effets positifs ou lots de consolations.

    Le gel ou la neige ont aussi quelques avantages (quand même).

    En période de grand froid, une partie des parasites, et des ravageurs des jardins (oeufs, larves, adultes en hibernation, mais aussi moisissures) peuvent être détruits, alors que les hivers doux au contraire, sont favorables à leur prolifération.

    Par ailleurs, la neige accélère la décomposition des feuilles mortes et engrais verts (tontes de pelouse) en les transformant plus rapidement en compost assimilable par la végétation. Au printemps le sol n'en sera que plus fertile

    Alors en attendant le retour du printemps, soyons vigilants, lors d'un p'tit tour au jardin, rentrer ou couvrir, (si ce n'est déjà fait), les plantes à risque.

    Quand à nous les bipèdes, il nous faut bien nous couvrir, surtout les extrémités (tête, cou, mains, pieds... et bout de nez) afin de se préserver des maux véhiculaient par le sieur hiver.

    Il convient aussi de suivre une règle, dès le retour de vos promenades à l'extérieur ou de courses au marché,  supermarchés ou magasins de consommation, il est impératif de : SE LAVER LES MAINS.

    Et surtout restons positifs, dans moins de deux mois, le Printemps sera de retour.


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires