• Dimanche 18 Juin direction Clugny, un p'tit bled perdu dans les champs de blé, à quelques kilomètres de Nemours.

    Notre prof de piano avait invité quelques uns de ses élèves volontaires à faire la démonstration de leur talent devant les yeux éblouis de leur parent.

    Le prof aurait apprécié que l'Homme et moi en fassions autant mais on ne se sentait pas prêts, alors on a dit non... Et puis, nous n'avons plus de parents à éblouir !!!

    Mais l'an prochain, promis, juré... on jouera avec ou sans parents à éblouir... à moins que l'on se fasse porter pâle... hi, hi !!!

    Le mini récital des élèves se tenait en plein air, sur une p'tite place bien ombragée par de grands arbres et malgré la chaleur c'était très agréable.

    Ce fut vraiment sympathique et malgré quelques couacs, tous les élèves ont tenu bon et joué bravement leur partition jusqu'au bout, ils ont tous été très applaudis.

    Après l'effort, le réconfort, grâce à quelques parents prévoyant, un p'tit goûter a été vite improvisé. Diverses boissons fraîches, gâteaux aux fruits ou au chocolat, clafoutis aux cerises, "p'tits palmiers sucrés" et autres gâteries ...  ont été exposés à la convoitise des gourmands (des) sur les tables en béton posées ça et là dans ce bel espace bien arboré.

    L'ambiance était bon enfant, et malgré les hautes températures,  ou à cause d'elles, tout a été savouré avec plaisir.

    J'avais apporté des "petits palmiers sucrés" qui ont eu beaucoup de succès, tant auprès des p'tits... que des grands.

    Ci-dessous vous trouverez la recette de ces fameux "p'tits palmiers sucrés".

    Merci qui ?
    Merci internet, le Géo-trouve-tout de l'homme... et de la femme moderne.

    Précision : les p'tits palmiers peuvent être réalisés aussi en mode salé en garnissant la pâte de parmesan, de jambon cru, tomates confites etc...

    Pour environ une trentaine de petits palmiers sucrés.

    Ingrédients  :

    * une pâte feuilletée du commerce (rectangulaire ou ronde)
    * du beurre fondu
    * un pinceau (pour étaler le beurre)

    * du sucre en poudre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    - dérouler la pâte feuilletée sur sa feuille
    - l'enduire de beurre fondu avec le pinceau
    - la saupoudrer de sucre en poudre  

    La pâte s'étant ramollie, on la réfrigère
    quelques minutes pour mieux la travailler

     

    Après dix minutes au frigo

    - ramener un des bords de la pâte vers le centre
    - faire de même avec l'autre bord
     

     

    - rabattre à nouveau chaque bord vers le centre de la pâte

    - superposer les deux moitiés de pâtes l'une sur l'autre
    - tapoter doucement pour la faire bien adhérer

    Réfrigérer à nouveau la pâte

     

    Après dix minutes au frais

    - découper la pâte en tranches fines

    - les rouler dans le sucre en poudre
      (pour qu'ils caramélisent)

    - les poser (en les espaçant) sur une grille recouverte
       d'une feuille lyophilisée

    réfrigérer pendant le préchauffage du four
    à 180/200°

    Quand le four est à température

    - enfourner la grille dans le four préchauffé pendant
      environ 10 à 15 minutes selon la puissance du four
     

    Les palmiers sont cuits quand les bords se caramélisent
      (Bien surveiller, LES PALMIERS POUVANT VITE VIRER AUX CRAMES)

     

    P'tits palmiers avant dégustation

     

    Pour conserver les p'tits palmiers et éviter leur  ramollissement, (valable pour tous les petits gâteaux secs), les déposer dans une boite en fer avec couvercle en joignant un ou deux morceaux de sucre, ou le bouchon d'une boite d'aspirine. (A cet effet garder tous les bouchons des boites d'aspirines vides pour une conserver d'autres gâteaux).

     

     

     


    4 commentaires
  • Dimanche dernier nous sommes allés voter !!!

    Ce ne fut pas évident d'ailleurs de  faire son devoir civique...
    D
    ans notre circonscription on avait le choix entre DIX SEPT candidats... Pfffttt.. et après cela, "ils" s'étonnent du nombre des abstentions...

    Et tous ces bulletins édités en de multiples exemplaires, quel gaspillage de papier !!!

    Devant ce choix, et pour ne pas me tromper de candidat, j'avais apporté de la maison le bulletin de la personne qui allait avoir ma voix.

    Nous avons fait le chemin jusqu'au bureau de vote à pied, tant il faisait beau, mais aussi très chaud... 30°.

    Sur le retour, on a croisé un couple de voisins, puis un autre... puis encore un autre...

    L'un que l'on n'avait pas vu depuis un certain temps, ce qui me fait dire qu'on devrait aller voter plus souvent... 

    Après avoir parlé de choses et d'autres, surtout de la santé des uns et des autres,  un des couple nous a parlé de son cerisier et des fruits bien mûrs qu'il ne pouvait atteindre,  n'ayant pas de grande échelle... 

    Qu'à cela ne tienne, nous en avons une, de grande échelle.
    Ni une ni deux, l'échelle est posée sur l'arbre du voisin.

    Pour nous remercier, Annick, la voisine propriétaire du cerisier,  nous a offert un plein panier de fruits délicieux, bien mûrs et bien juteux... 

    En retour, je lui ai offert, pour elle et sa p'tite famille, la moitié du clafoutis aux framboises du jardin qui refroidissait sur la paillasse.

    Puis, Elisabeth, une autre voisine qui avait acheté trop de géraniums lierre m'a apporté dix huit plants à rempoter.

    Pour la remercier j'ai partagé avec elle les cerises offertes par Annick, en lui précisant la provenance.

    N'ayant pas suffisamment de pots pour les géraniums, j'en ai  cédé quelques plants à Annick en lui précisant qu'ils me venaient d'Elisabeth avec qui j'avais partagé les cerises de son jardin.

    Les géraniums ont été plantés, ils sont superbes, merci Elisabeth.

    Les cerises d'Annick sont destinés à garnir un ou deux clafoutis... mais gare aux noyaux... Elisabeth, elle, ne s'embête pas à dénoyauter les cerises, d'après ses dires, les clafoutis sont plus savoureux quand on garde les noyaux...

    J'aimerai bien lui donner mon avis... me donnera t'elle une p'tite part... juste pour goûter ? 


    12 commentaires
  • On a souvent une p'tite phrase fétiche, connue ou inédite, lue ou entendue qui nous trotte dans la tête.

    Une petite phrase que l'on se répète à haute voix, ou mentalement, comme un mantra, qui nous a fait avancer (comme une carotte devant un âne) et résonne en nous... pour le meilleur !!!

    La p'tite phrase que je fais mienne depuis quelques mois est :

     "Rigueur, rigueur et puis un jour... facilité"

    A force de rigueur et de persévérance, tout un jour devient plus facile, comme lorsqu'enfant on apprenait à faire du vélo toute seule sur un vélo d'adulte bien trop grand pour nous.

    Malgré les nombreuses chûtes (dans les orties) on a essayé encore et encore... et puis un jour miracle, on a pu tenir sur le vélo pendant quelques coups de pédales sans tomber... et là quelle fierté... on se sentait invincible.

    Rigueur, rigueur... au piano.

    Jouer du piano tous les jours, pendant une heure ou deux sans se laisser distraire, et si possible sans regarder la partition... (bon pour les méninges... et les doigts). et se rendre compte au bout de quelques temps de la facilité à accomplir cet exercice.

    Rigueur, rigueur... au jardin.

    Désherber, je déteste, mais de pratiquer cette activité quelques jours, à heure fixe, me vide la tête et transforme un jardin brouillon en un jardin zen.

    Rigueur, rigueur... à :

    - croquer deux carrés de chocolat par jour, et résister à avaler toute la tablette (bon pour la ligne)
    - courir cinq à dix minutes tous les jours (bon pour le coeur) 
    - apprendre quelques mots d'italien tous les jours, (une escapade dans la Sérénissime étant programmée)
    - noter tous les soirs dans un cahier les faits du jour en les magnifiant (donne envie de rendre son lendemain encore plus attrayant

    Rigueur rigueur... non encore tenue...

    Déposer un article sur mon blog, au minimum une à deux fois par semaine, et aller commenter les blogs amis... ou autres blogueuses...

    Pourquoi, m'astreindre à cela ?

    Quand je me suis retirée de la vie active, je me suis, un peu (beaucoup ???) laissée vivre... J'étais devenue la reine des "procrastineuses".

    Mais à tout remettre au lendemain n'a jamais fait avancer le chimbiliblick.

    Depuis que j'ai pris l'habitude tous les matins de faire une liste d'activités à réaliser dans la journée, mes journées sont bien plus remplies et plus valorisantes... et je n'oublie pas, quand je les ai menées à terme de m'auto-féliciter (si je ne le fais pas, qui le fera ?).

    Prononcer, rigueur, rigueur... avant d'entamer chaque activité permet de prendre conscience qu'aborder certaines contraintes comme autant de défis, permet au bout du compte, de gagner en liberté et  estime de soi.

    Et vous ?

    Quelle est votre p'tite phrase, mantra, ou citation qui vous fait avancer et vous sentir bien ?

    Que vous apporte t'elle ?

     

     

     


    17 commentaires
  • Croire en sa chance... Un état d'esprit ?

     

    Lu dans un p'tit livre déniché dans un vide-grenier.

    Le titre, "La Chance c'est un état d'esprit" ...

    L'auteur de ce p'tit livre prétend que pour avoir la chance il convient de l'aider.

    Exemple : chaque matin, commencer la journée en visualisant la personne que l'on voudrait devenir : allure, activité...

    Ne pas se limiter, mais rester dans le vraisemblable... vouloir gagner 10 cm de longueur de jambe, NON (ah, ben zut alors)... mais visualiser une meilleure santé, un nouvel appartement ou  maison, une nouvelle voiture, un amoureux, une amélioration financière etc...

    Ce protocole, répété chaque jour,  serait, d'après l'auteur du p'tit livre, très efficace.

    Autre possibilité d'améliorer sa chance, trouver, ou fabriquer un talisman personnel qui pourrait être :
    - un bijou,
    - un joli caillou,
    - un sachet d'herbes magiques,
    - un coquillage,
    - un trèfle à quatre feuilles (en vrai ou en image)
    - ou autres....

    Le talisman choisi : l'investir de pensées positives et ne plus le quitter...  il ne tardera pas à envoyer du bonheur !!!

    Dans ce p'tit livre, l'auteur donne des indices :
    - le bleu est la couleur de la "belle vie",
    - le chêne symbolise la force et la sagesse,
    - le romarin pousse à l'action,
    - le coquillage assure la protection et les nouvelles rencontres, - le trèfle est un gage de chance et de réussite.

    Finalement tout cela ne paraît pas bien compliqué, que l'on y croit ou pas, ça ne coûte rien d'essayer, alors pourquoi pas ?

    Mais pour cela il faut y croire, croire en sa chance et en sa bonne étoile... 

    Et qui sait ???

     

    Et vous ?
    A qui, à quoi faites-vous appel pour améliorer votre quotidien et tenter d'attirer la chance vers vous ?

     


    17 commentaires
  •  

    Escapade à Montmartre sous le soleil...

     

     Le 2 avril dernier, Anne Hidalgo, Maire de Paris inaugurait un nouvel espace rendu aux piétons, la Voie Georges Pompidou rebaptisée :
    "Parc Rives de Seine".

    En 1973, Georges Pompidou alors Président de la République  donne son accord pour le prolongement des voies rapides en annexant les quais de la Seine pourtant classés au Patrimoine Mondial de L'Humanité, sous le fallacieux prétexte que les "français aiment la bagnole" !!!

    Deux ans après sa mort en 1975 les 13 km de voie sur berge, parcourant la rive droite sur cinq arrondissements prenaient le nom de :
    "Voie Georges Pompidou".

    C'est sur une partie de cette Voie que se tient depuis 2002 "Paris Plage" événement imaginé par l'équipe de Bertrand Delanoé, Maire de Paris de 2001 à 2014.

    "Parc Rives de Seine" ex-Voie Georges Pompidou...

    Paris Plage
    (de mi-juillet à mi-août)

    Quand Anne Hidalgo brigue le mandat de Maire de Paris, elle a dans ses projets de campagne de rendre définitivement cette Voie aux piétons et vélos en l'interdisant aux voitures.

    La Maire et son équipe ont du faire face aux mécontentements des automobilistes, habitués à emprunter cette portion de voie rapide sans (presque) de feux rouges, mais ils ont tenu bon.

    Aujourd'hui, juste retour des choses, Ce site classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco est désormais un espace dédié aux loisirs, aux sports et aux circulations douces.

    La promenade piétonne s'étend sur 7 km des deux rives du fleuve, du bassin de l'Arsenal à la Bastille jusqu'aux pieds de la Tour Eiffel. Soit un espace total de 10 hectares repris à la voiture.


     

    Escapade à Montmartre sous le soleil...

    Promenade végétalisée des bords de Seine,
    investie par les parisiens qui viennent y pique-niquer

    Cette belle initiative a été saluée par les parisiens qui peuvent, à nouveau, profiter des abords de leur fleuve en toute sécurité...

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires