•  

    Salade d'oranges et de clémentines épicées

     
    Salade d'oranges et de clémentines épicées
    Photo prise sur le net

    Pour environ 6 à 8 personnes

    Ingrédients

    • 9 clémentines

    • 6 oranges bio

    • 9 abricots secs

    • 1 gousse de vanille

    • 2 pincées de muscade en poudre

    • 2 pincées de cannelle (facultatif)

    • 1 ou 2 étoiles de Badiane
    • 2 clous de girofle

    • 150 g à 180 gr de sucre

    • 10 à 15 cl de jus de mandarine Napoléon ou de Grand Marnier,
      ou de Gointreau

    Prélever le zeste de deux oranges bio avec un économe
    Les tailler en fine julienne

    Préparation du sirop 

    PORTER 1 demi litre d'eau (ou 3/4 de litre) à ébullition
    VERSER le sucre et remuer jusqu'à sa dissolution
    AJOUTER toutes les épices et le zeste des deux oranges
    LAISSER glouglouter quelques minutes à feu doux
    AJOUTER la mandarine impériale
    LAISSER bouillonner doucement encore 5 minutes 
    COUPER le feu
    COUVRER et laisser infuser les épices dans le sirop

     
    COUPER les abricots secs en dés et mettez-les dans un saladier.
    VERSER le sirop bouillant sur les abricots secs.
    PELER toutes les oranges et clémentines au-dessus d'un récipient creux afin de récupérer le jus des fruits
    COUPER les tranches d'orange en deux,
    SEPARER les tranches de clémentines,
    AJOUTER tous les agrumes (et le jus rendu lors du découpage) dans le sirop
    RESERVER au frais une nuit et jusqu'au moment de servir

     

    Cette salade est encore meilleure quand elle est préparée la veille et réservée toute une nuit au frais.

    Elle peut être servie à même le saladier ou répartie dans des coupes individuelles.

    La Mandarine impériale peut être remplacée par du Grand Marnier ou du Gointreau.

    Réalisée sans alcool, pour les enfants notamment, cette salade d’agrumes sera toute aussi délicieuse et rafraîchissante.

    Il faut un peu de temps et de minutie pour la préparer, surtout si comme moi, vous enlever les peaux blanches (qui donne un goût amer) et les p'tites peaux qui recouvrent les tranches d'orange et de clémentine.

    Cette salade est vraiment agréable à déguster après un repas copieux, notamment lors des fêtes de fin d'année.  

    Elle peut aussi faire office de trou normand, quand elle est servie,  après une entrée copieuse et avant le plat principal.

    Cette salade se congèle très bien, ne pas hésiter à doubler les quantités.

    Dès l'arrivée des premières clémentines, je fais régulièrement cette recette. C'est Eve qui tenait un blog sur le site Auféminin qui dans un de ses articles avait déposé cette recette que j'ai adopté.
     
     

     


    3 commentaires
  • A vous qui passez sur ce blog, ne soyez pas surpris de l'ordre des articles. qui sont publiés. 

    En effet, avant de me mettre en pause, j'avais mis tous mes articles "Hors ligne". Après ma pause, j'ai voulu les republier, mais j'ai du faire une mauvaise manœuvre, résultat les articles s'affichent dans le désordre et non plus avec la date de leur publication. 

    Bah, ainsi vous pourrez lire des articles plus anciens que vous n'aviez pas lu en leur temps, hé, hé...

    EDIT :

    Finalement j'ai réussi à mettre un semblant d'ordre sur ce blog. Pour cela je me suis basée sur la date des commentaires déposés sous chaque article.

    Jen ai profité pour faire publier à des dates bien déterminées, certains articles jamais publiés jusqu'à présent.


    2 commentaires
  • Depuis quelques années, depuis que je suis devenue une inactive, (alors qu'il n'y a pas plus actifs que les retraités).
    Donc depuis cette époque, je teste des tas de p'tites recettes que je dégote dans des livres, magazines ou sur le net. Recettes de cuisine, de santé, de beauté (m'wouais c'est pas gagné...) ainsi que  des recettes pour l'entretien de la maison, du linge etc.

    Il y a quelques mois, j'ai testé la lessive-maison au savon de Marseille et cristaux de soude et vinaigre d'alcool, qui m'a laissé dubitative. En effet, au bout de quelques lessives, le lave-linge dégageait une odeur bizarre.
    J'ai bien entendu tenter de le nettoyer en le tournant à vide à 60° avec du vinaigre d'alcool, résultat, pas très convaincant.

    Pour parer à cet inconvénient, j'ai trouvé une alternative... en alternant lessive-maison et lessive chimique.
    - Lessive-maison au savon de Marseille pour les draps et linge de maison,
    - Lessive chimique pour le petit linge, les acryliques et les lainages.

    En procédant ainsi je n'ai plus le problème d'odeur.

    Je vais d'ailleurs utiliser une autre lessive-maison avec la lessive aux feuilles de lierre, très simple et rapide à faire. Cette lessive-maison je l'ai trouvée sur le site de la famille ZERO DECHET

    http://www.famillezerodechet.com/

    Je vous conseille d'aller faire un tour sur ce site. Y'a plein de trucs et idées à piquer pour manger bio, faire des économies et limiter ses déchets.

     

    LESSIVE AUX FEUILLES DE LIERRE

    CUEILLIR cinquante à soixante feuilles de lierre  
    LES MIXER après les avoir lavés
    VERSER la mixture dans un litre d'eau
    PORTER l'eau à ébullition
    LAISSER glouglouter pendant 15 minutes
    COUPER le feu au bout de 15 minutes
    LAISSER macérer la mixture toute une nuit

    LE LENDEMAIN
    FILTRER la mixture au travers d'un chinois
    TRANSVASER dans une bouteille

    BIEN SECOUER la bouteille après avoir ajouté quelques gouttes d'huile essentielle pour l'odeur (préférer le romarin qui prolonge la conservation de la lessive).

    UTILISER un verre à moutarde à chaque lessive.

    Cette lessive ne se conserve que 15 jours à 3 semaines, ensuite elle s'auto-détruit.

    CONGELER le surplus si vous préparer plus d'un litre à la fois.

     

    VERDICT : positif, le linge était propre et n'avait pas d'odeur particulière. J'ai fais une lessive à 60°  pour laver des serviettes de toilette et des taies d'oreiller. (J'ai ajouté une cuillère à soupe de bicarbonate de soude et un verre à moutarde de vinaigre d'alcool pour adoucir l'eau calcaire).

     


    2 commentaires
  •  

    Pour une vingtaine de Pancakes : 

     - Battre 2 oeufs avec 1/2 l de lait ribot*
    et un filet d’huile neutre,

    - ajouter sans trop mélanger 250 g de farine fluide,
    - 3 cuillerées à soupe de sucre,
    - 1/2 sachet de levure chimique et une pincée de sel
    - laisser reposer la pâte une demi-heure
    - faire cuire par petites louches dans une poêle à crêpes ou à blinis.

     

    En cuisant des petits trous se forment sur le dessus des pancakes.

    Je fais des pancakes en utilisant une poêle à blinis.

    Les pancakes étant plus épais que les crêpes, calent bien plus vite les estomacs des gourmands.

     

    Je n'ai pas toujours de lait ribot dans mon frigo, pour le remplacer voici comment elle procède (astuces lues sur internet) :

    Avec du lait semi-écrémé :
    Verser une cuillerée à soupe de vinaigre blanc dans
    un demi-litre de lait semi-écrémé, laisser prendre un quart d'heure, mélanger avant utilisation.

    Avec du lait entier :
    Verser une cuillerée à soupe de citron d
    ans un demi-litre de lait entier, laisser prendre un quart d'heure, mélanger avant  utilisation.

    Ces deux versions peuvent se préparer à l'avance et se garder une semaine dans le réfrigérateur.

     

    LAIT RIBOT ou BABEURRE, LABNE, IBEN, BUTTERMILK...

    A l’origine, le lait ribot (ribotte en breton) c’est le liquide qui s’écoule de la baratte lorsque l’on bat le beurre. C’est du lait maigre (1 à 3 % de matière grasse), fermenté (comme le yaourt) mais avec d’autres souches de bactéries.

    Au goût, on dirait du yaourt à boire nature, mais le lait ribot est plus liquide et plus onctueux.

    Lait battu, babeurre, labné, lben, buttermilk... sont cousins germains du lait ribot et peuvent le remplacer dans les recettes.

    On trouve le lait ribot au supermarché, au rayon frais à côté du lait non pasteurisé.

     


    votre commentaire
  •  

    Le "One pot pasta"

    Photo internet

    Connaissez-vous le "one post pasta" ?

    Le "one post pasta" consiste à réunir et à cuire dans le même plat, des pâtes (sèches), avec de la viande ou du poisson, des légumes, une garniture aromatique et un peu d'eau.

    L'ensemble, (pâtes et garniture),  cuit 20 minutes par absorption de l'eau (comme un risotto).

    Verdict ?

    Positif si on ne met pas trop d'eau (gare aux pâtes trop cuites). 

    Il est conseillé pour le goût de faire rissoler à même le récipient (selon les goûts), la garniture qui peut être composée d'oignons émincés et divers légumes, ainsi que p'tits lardons fumés, morceaux de chipos ou chorizo etc... avant d'ajouter l'eau et les pâtes..

    Cela fait longtemps que je cuis les pâtes de cette façon après avoir vu la cuisinière Anglaise, Nigella Lawson oeuvrée dans une émission de télé... il y a déjà quelques années.

    Comme elle, je fais revenir la garniture à part et ne la rajoute aux pâtes qu'en cours de cuisson.

    Quand les pâtes sont encore al-dente et qu'il ne reste qu'un fond d'eau, je saupoudre les pâtes de gruyère râpé ou de parmesan, je couvre la cocotte, coupe le feu et attends quelques minutes avant de servir le plat à même le récipient.

    Avec une garniture copieuse (oignons émincés, p'tits lardons, morceaux de saucisses ou de chorizo rissolés, divers légumes tels que lamelles de champignons, de courgettes, tomates confites etc...) ce plat se suffit à lui-même, et il n'est pas toujours nécessaire de l'accompagner de viande ou de poisson.

    Toutes les pâtes se prêtent à cette cuisson, mais choisir de préférence, celles ayant une cuisson d'au moins 10 minutes, les pâtes 3 minutes risquant de se transformer en colle... à papier peint.

    Un récipient plus large que haut est plus pratique, surtout pour cuire les spaghetti.

    Quand on maitrise bien la cuisson, les pâtes cuites façon "risotto" avec une bonne garniture, c'est vraiment délicieux.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique