• Ca ne vous rappelle pas quelque chose ???

     

    Bientôt, les électeurs de droite vont devoir choisir  celui, ou celle, qui les représentera lors de la prochaine élection présidentielle.

    Ensuite ce sera au tour des électeurs de gauche d'élire leur champion (ne).

    Qui choisir, qui croire, qui sera à nos yeux le plus crédible ?

    Tous avec leurs mots (maux ???) ils (ou elles) tentent de nous séduire en nous prédisant des jours meilleurs...  mais on sait bien que toutes ces belles paroles seront vite oubliées dés que lui (ou elle) aura remporté le graal !!! 

    Tous n'ont pas le même programme, mais tous n'ont qu'une seule et même chose en vue... notre argent, celui que l'on a comme celui... que l'on n'a pas !!!

     

    Voici ci-après un extrait de la pièce de théatre "Le Diable Rouge" écrite par Antoine Rault en 2008.

    Dans cette pièce l'auteur attribue la citation ci-dessous à Colbert et Mazarin.

    Il est vrai que Mazarin, qui faisait l'éducation du futur Louis XIV, aurait pu échanger ces mots avec Colbert alors que les caisses du royaume étaient vides après les coûteuses guerres menées contre l'Espagne.

    Ce n'est qu'une fiction bien sûr et pourtant, je suis sûre qu'elle vous rappellera quelque chose.

     

    Colbert : 

    Pour trouver de l'argent, il arrive un moment ou tripoter ne suffit plus. 

    J’aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou. 

     Mazarin :  

    Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. 

    Mais l'État, lui, c’est différent, on ne peut pas jeter l'État en prison. 

    Alors, l'Etat continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça. 

     

    Colbert : 

     Ah oui ? vous croyez ? cependant, il nous faut de l'argent. 

     Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts inimaginables ? 

    Mazarin : 

     On en crée d'autres !!!

     

    Colbert : 

    Nous ne pouvons quand même pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà. 

     Mazarin : 

     Oui, c’elà paraît en effet impossible !!! 

     

    Colbert : 

    Alors, qui taxait, les riches ? 

     Mazarin : 

    Ah, non pas les riches, ils ne dépenseraient plus. 

    Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres ! 

     

    Colbert : 

     Alors, comment fait-on ? 

     Mazarin :  

    Colbert, tu raisonnes comme un fromage, il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches. 

    Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres...

    C'est ceux-là que nous devons taxer, encore et encore, toujours plus !!!

    Ceux là, plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser, c'est un réservoir inépuisable. 

     

    De nos jours, il suffit juste de remplacer le nom des personnages par celui du Président et celui de son Ministre des Finances !!!

    Quand la réalité dépasse la fiction !!!

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Novembre 2016 à 16:28

    Evidemment !

    Bon week end

    Bisou

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 17:22

        Bonjour Soso,
        Ah les politiciens... ils sont champions pour nous faire avaler des couleuvres.

        Passe une bonne fin de semaine.

        A bientôt

        Marie

    2
    Samedi 19 Novembre 2016 à 16:40

    Bonjour Marie, hélas d'actualité..et ce n'est â^pas une fiction, on est en plein boom en ce moment !!! c'est à celui qui fera plus de promesses, qu'il ne tiendra pas..

    Je suis de ton avis pour les migrants... il faut bien les aider... ce doit être dur pour eux..

    Bonne fin de semaine gros bisous Rozy

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 17:27

        Coucou Rosy,

        Effectivement nous sommes en plein dedans, même celui en place devrait
        aussi se présenter... Pourtant, son mandat n'est pas encore terminé.

        Pour les migrants, c'est du n'importe quoi, on les enlève d'un coin
        pour les fourrer dans un autre, sans même prévoir quoi que ce soit pour
        les aider à s'intégrer.

         Passe une bonne soirée.

        Bises

        Marie

    3
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 09:41

    Tiens...je vais essayer de trouver cette pièce de théâtre pour la lire en entier! Histoire de lire d'autres vérités! Hi hi hi!

    Big bisous et bonne journée

    4
    Lundi 21 Novembre 2016 à 17:34

    Oh on ne peut pas rêver mieux comme pièce de théâtre, ne c'est pas de la fiction mais la vérité PURE ! je suis ecoeurée par tous ces politiciens, plus menteurs les uns que les autres .. je hais leurs débats truffés de mensonges ... à quand une politique PROPRE  ???

    Trop facile de dépenser l'argent du peuple ... la FRANCE vit au-dessus de ses moyens .; et euh ne trouvent rien à redire ... cherchez l'erreur !!!!

    La tempête se calme ... mais la pluie ne cesse de tomber ... mes cheveux ne cessent de frisotter, la pluie est encore là pour quelques semaines ...

    Ce sera un NOEL Pluvieux à défaut d'être NEIGEUX !!

    BISOUS BISOUS et merci pour ton passage, çà me fait très plaisir ...

     

    5
    Mardi 22 Novembre 2016 à 09:29

    C'est tellement vrai! Et pourquoi ils ne baisseraient pas leurs frais et leurs salaires, nos dirigeants?

    Pourquoi on ne traquerait pas les fraudeurs (à la CAF, ceux qui travaillent au black, ceux qui touchent des pots de vin, ceux qui occupent des emplois fictifs, ceux qui mettent leur argent sur un compte offshore, les arrêts de travail de complaisance, ...). Quand on sait qu'il y a plus de 10 millions d'euros de fraude à la CAF!!! Il y a, il me semble de l'argent à récupérer.

    Ce sont toujours les petits ménages que l'on ponctionne.

    Quant aux hommes et femmes politiques, on a l'impression que très vite ils oublient, lorsqu'ils sont au sommet, ce qu'ils ont été. Le pognon rend con et arrogant, la seule chose qui les intéresse c'est de savoir comment ils vont pouvoir encore plus amasser d'argent!

    Gros bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :