• Depuis que je suis retirée de la vie, dite active, j'essaie, avec plus ou moins de succès, de tester de petites trouvailles trouvées dans des magazines ou sur la toile.

    Cela va des recettes de cuisine et de pâtisseries mais aussi des produits d'entretien faits maison.

    1er exemple : Le pain maison

    Jeanne aime faire son pain et sa lessive

     Les pains prennent parfois une drôle de forme à la cuisson
    mais ils sont vraiment bons

     

    LE PAIN MAISON

    Pour préparer le pain maison, j'ai besoin d'un mélange de farines, (blanche, complète, semi-complète, bio...) d'un sachet de levure  boulangère lyophilisée, (Briochin ou Vahinée), d'une bouteille d'eau de source et du sel fin.

    Parfois à cette composition j'ajoute des graines pour un effet... craquant.

    Je prépare la pâte dans deux récipients.
    Avec la pâte d'un seul récipient je réalise deux pains moyens

    La pâte peut se conserver quinze jours au frais dans les récipients en plastique fermés hermétiquement.

    Une à deux fois par semaine, je prépare la pâte du pain   appelé "pain cinq minutes" ou "pain sans pétrissage", la pâte se réalisant en cinq minutes (ou presque) et ne nécessitant pas de pétrissage

    Ustensiles
    deux récipients en plastique (3 litres chacun) avec couvercle 
    Une grande cuillère en bois
    Spatule plate

    Ingrédients pour chaque récipient :
    700 grs d'un mélange de farine spéciale pour le pain
    400 grs d'eau tiède (eau de source en bouteille)

    3 à 4 grs de levure boulangère lyophilisée
    2 cuillères à café rases de sel fin

    Préparation de la pâte
    Dans chaque récipient verser 400 grs d'eau
    La faire tiédir au micro-ondes pendant 30 à 40 secondes

    Y verser la levure boulangère lyophilisée (pas plus de 5 grs)
    La laisser se diluer pendant 5 à 10 minutes

    Après dissolution de la levure, y verser la farine d'un seul coup
    et les deux cuillères à café de sel
    Bien
    mélanger l'eau et la farine pendant quelques minutes avec le manche de la cuillère en bois
    Laisser lever la pâte sous un torchon propre deux à trois heures
    Après la levée de la pâte, fermer les récipients.


    La pâte peut être utilisée tout de suite après la levée ou plus tard, sachant qu'elle se conservera 15 jours au maximum  dans les récipients fermés hermétiquement.

    Cuisson du pain
    La veille de la cuisson du pain :
    Sortir un des récipients du frigo

    Etaler la pâte sur le plan de travail
    La travailler rapidement avec une spatule
    Former une boule ou des baguettes (2 petits pains pour Jeanne)
    Déposer les pains préformés sur la plaque du four recouverte d'un papier sulfurisé fariné
    Laisser lever les pains préformés toute la nuit sous un torchon.

    Le Jour J  cuisson du pain :
    Pr
    échauffer le four à 230°/240°
    Déposer un récipient d'eau froide au fond du four
    Inciser le dessus des pains avec un couteau tranchant
    en deux ou trois endroits
    Fariner légèrement la pâte pour un côté campagne
    Faire cuire le pain 20 à 40 minutes selon sa grosseur

    A la sortie du four laisser refroidir le pain sur une grille

     

    EDIT : nous sommes deux à la maison alors quand il reste du pain après la consommation du jour, je le  coupe en tranches et le congèle.

    PS : en général je profite de la chaleur du four pour cuire des p'tits sablés sucrés et des palets bretons (température 180°).

    Ou encore des tartes aux fruits ou des quiches qui peuvent être congelées pour une future consommation.

     


    8 commentaires
  •  

    Quand vient l' Lundi...

     

    D'abord ce n'était pas l'Lundi mais l'Mardi que la Grande Zoa, mettait ses bijoux et ses chinchillas  et qui à minuit s'mettait autour du cou un boa...

    Si on en croit les paroles de la chanson la Grande Zoa fut mangée crue par son boa ah, ah, ah !!!

    Bon la Jeanne, elle, ne va mettre ni ses bijoux (de pacotille) ni ses fourrures (qu'elle n'a pas et qu'elle déteste) et encore moins s'mettre autour du cou un reptile (elle en a une peur bleue), pas envie de se faire manger crue ni même cuite d'ailleurs.

    Chantée il y a des décennies par Régine, cette chanson passe ce matin en boucle dans la p'tite tête de Jeanne... une vraie scie !!!

    Connaissez-vous Régine ?

    Dans les années soixante jusqu'aux années quatre vingt dix, Régine qui possédait plusieurs boîtes de nuit ("Chez Régines" New Jimmy" etc...) était connue comme la "Reine de la nuit".

    Aujourd'hui les boîtes de nuit ont disparues et il se dirait que Régine serait ruinée.

    Enfin, jusqu'à qu'elle point elle serait ruinée, c'est à voir, car elle réside tout de même dans le 8ème arrondissement de Paris, un arrondissement peu connu pour ses logements sociaux.

    En effet, cet arrondissement est à la fois un haut lieu touristique et l'un de ceux où réside la haute bourgeoisie. Il accueille de nombreux commerces et hôtels de luxe, mais aussi de nombreux établissements financiers. C'est également un lieu de pouvoir, puisqu'il comprend le Palais de l'Elysée et le Ministère de l'intérieur (Source Wikipédia)...

    Régine est née en Belgique en 1926 et aura donc 86 ans le 26 décembre prochain. Dans l'ensemble elle peut se vanter d'avoir eu une belle vie elle a d'ailleurs publié plusieurs livres dans lesquels elle raconte ses mémoires.

    Mais elle aura aussi vécu une tragédie en perdant son fils unique décédé des suites d'un cancer il y a dix ans à l'âge de 58 ans.

    Il avait une fille, Daphné qui fait la joie de sa grand-mère.

    Ben dit donc la Jeanne, est-ce que Régine était le prétexte du billet de ce jour ,

    Mais non, pas du tout, mais voila cette chanson était l'occasion qui fait le larron et en fait l'objet de ce billet sans rythme et sans raison !!!

     


    6 commentaires

  • Lu sur un blog, les conseils d'une mère à son ado, qui bien que jolie se plaignait auprès d'elle  de certaines parties de son corps qui lui donnait  quelques complexes.

    Sa mère n'a pas tenté de lui dire qu'elle se trompait dans sa perception. (Quand on est soi-même parent on sait que cela est inutile).

    Sa mère lui a juste dit de se rappeler que :
    "chaque femme, chaque homme a forcément un complexe physique. Même la fille que tu trouveras sublime aura elle aussi un complexe".

    -  "Tu dois considérer ton corps comme ton ami.
    - Tu dois en prendre soin, l'aimer, le respecter malgré ses imperfections, ses défauts.
    - Il n'est pas parfait et alors ? C'est le lot de tout le monde".

    "Ne perds pas ton temps à lui faire la guerre. Si tu le malmènes, c'est toi que tu malmènes.
    Si tu ne l'aimes pas, c'est toi que tu n'aimes pas.
    Beaucoup de femmes passent des années en guerre avec leur corps, c'est du temps perdu, du temps gâché. Je le sais, je l'ai fait et quand j'ai arrêté, je me suis sentie bien mieux. 
    Apprends à faire la paix avec lui. Aime-le, il te le rendra, naturellement, tranquillement. Aime-le, aime-toi, ta vie en sera plus légère, plus riche parce que ton esprit sera tourné vers d'autres choses".

    La jeune adolescente a ri d'un rire un peu gêné... mais sa mère a senti qu'elle avait été touchée... vraiment touchée.

    Les paroles de cette mère à sa fille ne sont certes pas vraiment magiques, et pourtant, moi aussi j'aurai bien aimé les entendre quand j'étais une jeune fille timide, et si peu confiante en mon potentiel.
    Ces paroles seraient restées dans un coin de ma mémoire, comme une petite graine qui aurait un jour germée et m'aurait fait économiser du temps et de l'énergie à tenter de changer un physique qui ne pouvait (ou ne voulait)  être changé...

    Heureusement, avec l'âge, on acquiert parfois la sagesse !!!

    Parfois...

     

     


    8 commentaires
  • Si aujourd'hui, le soleil trône dans un beau ciel bleu, comme lavé par toutes les pluies tombées ces derniers jours, on sent l'automne, avec quelques jours d'avance.

    Depuis une semaine les températures sont vraiment fraîches, nous incitant à rallumer en soirée le poêle à bois et à installer les couettes sur les lits.

    Il est à craindre qu'il n'y ait pas d'été indien cette année.

    Etant en manque d'inspiration, (c'est malheureusement récurent chez moi), vous trouverez ici un condensé de  mes lectures du livre de Bernard Werber "Nouvelle Encyclopédie du Savoir relatif et absolu".

    On y apprend des p'tites choses et bizarreries qui peuvent instruire, à défaut d'être utiles,   tels que : Comment créer un Univers, Réussir une mayonnaise, Comment rêvent les Dauphins, d'où viennent les légendes etc...

    Voici quelques exemples :

    SHIATSU :

    Un point de shiastsu chinois très pratique est celui qui permet de lutter contre la constipation (je sais, ce n'est pas très glamour).
    Le geste consiste à presser avec le pouce et l'index de sa main droite la chair entre le pouce et l'index de la main gauche.

    Si l'on est constipé, on sent la présence d'une boule douloureuse. Il suffit alors de la pincer et de la masser pour venir à bout de ses tracas.

    N'ayant pas ce genre de "tracas" je ne puis dire si ça marche.

    CONSEIL DE ROSE-CROIX :

    Avant de regarder l'heure, essayer de la trouver sans regarder votre montre ou votre portable
    Avant de décrocher le téléphone, essayer de deviner qui appelle, sans regarder l'écran
    Avant d'ouvrir une lettre, essayer de devenir l'expéditeur sans regarder l'enveloppe Etc...

    CHARADE DE VICTOR HUGO :

    - Mon premier est bavard
    - Mon deuxième est un oiseau
    - Mon troisième est au café
    Et mon tout est une pâtisserie

    C'est facile, réfléchissez un peu sans regarder la solution.
    Et pour les impatientes...

    - Mon premier est bavard : c'est donc "bavard"
    - Mon deuxième est un oiseau : c'est donc "oiseau"
    - Mon troisième est au café : c'est donc "au café"
    Solution : bavard-oiseau-au café. Bavaroise au café.

    Vous voyez, c'était facile, hé, hé... amusant ce Victor.

    DES CHATS ET DES CHIENS :

    Le chien se dit : "L'homme me nourrit donc il est mon Dieu"
    Le chat se dit : "L'homme me nourrit donc je suis son Dieu".

    Ceux qui comme moi ont des chats, apprécieront.

    L'INVERSE :

    Toute routine entraîne progressivement une sclérose. Par moments, il peut être intéressant d'essayer de faire l'inverse ce que l'on désire vraiment.
    Lorsqu'on veut dormir on reste éveillé.
    Lorsqu'on veut lire un livre, on le ferme
    Lorsqu'on veut écouter de la musique, on reste dans le silence
    Lorsqu'on veut prendre sa voiture, on va à pied.
    Lorsqu'on veut prendre sa ligne de métro habituelle, on prend une autre.
    Lorsqu'on veut tourner à droite, on tourne à gauche...
    Ce petit exercice permet de découvrir des sensations nouvelles et des chemins inconnus.

     

     


    1 commentaire
  • Lessive maison au savon de Marseille

     

    ------------------------------------------------------------------------------------

    LA LESSIVE MAISON

     

    Je fais la lessive-maison avec du savon de Marseille, des cristaux de soude et de l'eau du robinet.

    Pour cette lessive il faut indispensable d'utiliser un vrai savon de Marseille à base d'huile d'Olive, certains sont marrons, d'autres verts, (coût moyen d'un savon de 300 grs 5 Euros)

    Ustensiles et ingrédients
    Un grand seau pouvant contenir plus de 3 litres de produit
    un ancien bidon de lessive ou des bouteilles en verre 
    Un fouet ou bâton ou une cuillère en bois  
    3 litres d'eau du robinet
    Econome ou râpe
    Un bloc de Savon de Marseille
    Un paquet de cristaux de soude

    Réalisation de la lessive
    Faire bouillir 1 litre d'eau
    Pendant ce temps, raper (à l'économe) 100 grs de savon
    Peser 100 grs de cristaux de soude (à manier avec une cuillère)
    Jeter les copeaux de savon et les cristaux dans le seau
    Verser le litre d'eau bouillante sur le mélange eau/cristaux
    Bien remuer jusqu'à la fonte complète du savon et des cristaux

    Laisser reposer le mélange pendant une demi-heure
    Après ce laps de temps faire bouillir deux autres litres d'eau
    Verser sur le mélange savon/cristaux
    Bien remuer avec le fouet, bâton ou cuillère en bois
    Laisser reposer le mélange 48 heures avant utilisation

    Au bout de 48 heures la lessive peut être transvasée dans l'ancien bidon de lessive ou des bouteilles (pour un effet écolo).

    Ne pas remplir les récipients à ras bord car avant chaque machine il est conseillé de bien remuer (ou secouer) la lessive
    Compter 100 à 120 grs de produit pour une machine de 6 kg

    Toujours bien détacher le linge avant chaque machine.

    Pour adoucir l'eau verser un demi verre de vinaigre à 4° d'alcool dans la machine et dans le compartiment adoucissant
    (si le vinaigre titre plus fort que 4° le diluer avec de l'eau)

     

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires